Le loft d’Alban dans un ancien garage à Fougères

C’est à Fougères, commune d’environ 20 000 habitants dans le département de l’Ille-et-Vilaine, à 50 kilomètres au nord-est de Rennes, qu’Alban a réhabilité un entrepôt construit au début du XXème siècle pour y créer son loft. Un espace de 150 m² (135 m² loi carrez) qui fait la part belle à sa passion pour New York.

Bonjour Alban, merci d’avoir accepté mon interview. Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Alban, 33 ans, né à Rennes et ancien responsable de magasin de menuiseries. J’ai été licencié il y a quelques mois suite à la faillite du groupe pour lequel je travaillais, mais ce n’est pas un malheur pour moi, je vais profiter de cette occasion pour créer ma propre entreprise. Je suis un grand passionné de déco et d’architecture, je travaille actuellement sur un projet de magasin de déco.

Peux-tu nous en dire plus tu son projet de magasin ?
La boutique va s’appeler Welkhome, elle ouvrira en octobre, place du théâtre à Fougères. Elle fera environ 120 m². Elle proposera des objets déco, meubles et luminaires tendances à prix abordables.

Comment peut-on se tenir informé de l’ouverture de Welkhome ?
Sur Instagram et Facebook.

Comment as-tu découvert ta surface ?
Par une annonce sur leboncoin. Après presque 3 ans de recherches et 6 ou 7 visites, j’ai enfin trouvé la perle que je cherchais : un garage ! À la première visite, j’ai tout de suite vu le potentiel et j’ai su que le bâtiment était fait pour moi. J’ai effectué une deuxième visite avec mon père qui travaille dans le bâtiment pour m’assurer du bon état des murs et des charpentes. C’est dès cette deuxième visite que j’ai imaginé les plans tels qu’ils sont aujourd’hui.

Garage à transformer en loft à FougèresSurface à transformer en loftQuelle est son histoire ?
Le bâtiment date de 1900 et n’avait quasiment pas bougé jusqu’à ce que je l’achète en 2013. Il avait principalement servi d’entrepôt de stockage pour différentes activités dont la première était très probablement du stockage de matériel pour les cheminots puisque la rue devant était auparavant une ligne de chemin de fer. Il y a eu ensuite du stockage de pièces auto, un petit garagiste, l’atelier d’un artisan couvreur, un loueur de véhicules et pour finir à nouveau un petit garage.
 
Quelle a été ton impression lors de la première visite ?
J’ai littéralement craqué pour cette surface de 210 m² (160 m² au sol) qu’on ne soupçonnait pas une seconde depuis l’extérieur, on pouvait s’attendre à un simple hangar. Les murs en pierre tout autour font environ 6 mètres de haut et il y avait un grenier de 50 m² sur plancher bois à l’étage. J’ai aussi craqué pour ce plancher avec poutres à croisillons que j’ai conservé. Je rêvais d’un séjour avec une belle hauteur sous plafond et l’espace s’y prêtait. La partie la plus basse du séjour est aujourd’hui à 3 mètres et la plus haute à 4 mètres 50.

Recommandé par le blog déco Notre Loft

Loft à FougèresLoft avec déco new-yorkaiseLoft avec déco new-yorkaiseD’où vient ton envie de transformer une surface en loft ?
J’adore transformer les endroits et optimiser les espaces. J’ai été propriétaire d’un premier appartement de 40 m² à Rennes il y a 11 ans, je l’avais totalement réagencé. Cette première expérience m’a beaucoup plu et je voulais passer à un autre niveau : plus d’espace, avec un extérieur, sans voisin au-dessus, sans voisin au-dessous et surtout quelque chose d’unique et qui avait une histoire. Il était hors de question pour moi de faire construire et de me retrouver dans un lotissement avec le même plan de maison que mes voisins, avec une maison neuve et sans âme.
J’ai vendu mon appartement en un jour, je suis alors parti en location le temps de trouver LE coup de cœur. Je cherchais quelque chose de suffisamment grand pour pouvoir accueillir mes amis et une pièce de vie suffisamment grande pour pouvoir mettre un baby-foot. Je rêvais depuis toujours d’un baby-foot chez moi car j’ai grandi dans un bar où il y en avait un.
J’avais un budget restreint, c’est pour cela que j’ai choisi la ville de Fougères, à 50 kilomètres et 35 minutes de Rennes. Cette ville répondait à la plupart de mes critères est un peu comparable à Detroit aux Etats-Unis. De nombreux bâtiments et maisons sont vides et attendent d’être rachetés pour renaître. Les prix sont presque deux fois moins élevés qu’à Rennes.
Il y a environ 50 ans, Fougères était la capitale industrielle française de la chaussure, il y avait beaucoup d’usines et la ville était presque devant Rennes en puissance économique. Puis les choses ont changé. Au fil des années, les usines ont fermé ou ont été délocalisées les unes après les autres. De mauvais choix politiques ont été faits (fermeture de la gare SNCF, annulation de l’usine PSA qui devait initialement se situer à Fougères au lieu de Rennes). La ville s’est vidée petit à petit de ses usines et de ses habitants mais depuis un peu plus de 10 ans, elle se dynamise et se modernise.

Loft à FougèresCuisine en îlot avec mur en briquesCuisine en îlot avec mur en briquesComment se sont déroulés les travaux ?
Les travaux ont duré environ un an et demi, tout s’est très bien passé, il n’y a eu aucune mauvaise surprise. J’ai réalisé les travaux seul avec l’aide de mon père et de quelques amis, sur mes week-ends et jours de repos. Seul un artisan est intervenu pour la toiture.
Le sol et la toiture ont été la plus grosse partie des travaux. Le sol était en pente douce sur la totalité du bâtiment, il fallait donc le remettre de niveau et la toiture était en tôles de verre et Fibrociment qui étaient obsolètes. Le sol a été rehaussé de 10 à 65 centimètres selon les endroits en y intégrant les réseaux et une isolation. La toiture a été remplacée par du bac-acier isolé en y intégrant des fenêtres de toit pour apporter de la lumière. La charpente existante a été conservée. Initialement, le bâtiment ne possédait pas d’espace extérieur, il a donc été créé sur environ un tiers de la surface en enlevant une partie de la toiture, tout en conservant la charpente qui a été repeinte en noir pour un aspect plus industriel. Une grande poutre béton traversait le bâtiment de part et d’autre, elle a servi de démarcation entre l’espace intérieur et extérieur avec la grande baie de 6 mètres de long.

Quelle est la surface de ton loft ?
Le loft a désormais une surface habitable de 150 m² (135 loi carrez) et un espace extérieur de 60 m².

Loft à FougèresLoft à FougèresLoft à FougèresLa ville de New York est omniprésente dans ton loft, comment est née cette passion ?
Je suis tombé amoureux de cette ville lors de ma première visite en 2010, depuis j’y pense tous les jours. J’adore l’ambiance, l’architecture, la diversité, la gentillesse et l’apaisement des gens qui y vivent… Bref, tout me plait là-bas. Cette année j’ai réalisé mon quatrième séjour à New York. À défaut d’y vivre, j’ai voulu recréer son univers ici en France, et trouver un endroit dans lequel je pouvais me sentir comme là-bas.

Quelle ligne directrice as-tu suivi pour imaginer l’aménagement ?
Les lignes directrices étaient de créer un espace pratique, fluide, lumineux avec tous les codes d’un loft new-yorkais : le noir, le gris, le blanc, le bois et la brique et quelques touches de couleurs. Je tenais aussi a utiliser le maximum d’objets de récupération, accumulés et stockés depuis quelques années, tels que des vitrages de portes fenêtres détournés en vitrages atelier dans les chambres et dans le sas d’entrée, des projecteurs industriels récupérés dans une benne lors de la rénovation d’un magasin de vêtements. La majeure partie de mon aménagement est issue de récupérations diverses auprès de magasins qui renouvellent régulièrement leurs vitrines ou leurs agencements, c’est un vrai bon plan et c’est gratuit !

Loft avec baby-footLoft avec baby-footParquet grisChambre avec lit en palettesAujourd’hui où en es-tu ?
Aujourd’hui, comme chez quasi tout le monde, il me reste quelques finitions à faire : des baguettes et plinthes à poser, les murs de briquettes à terminer et à jointer, la salle de bains de l’étage à créer. J’aimerai aussi installer une verrière rétractable au-dessus du patio pour pouvoir en profiter les jours de pluie.

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui souhaitent se lancer dans l’achat d’une surface à transformer en loft ?
Rénover et transformer un tel bâtiment nécessite de mettre largement la main à la patte afin de pouvoir s’y retrouver sur le budget. Grâce à internet, aux différents guides et tutoriels, il est possible de faire de nombreuses choses soi-même, des choses qu’on ne soupçonnerait pas être capable de faire. Après un tel chantier, plus rien n’aura de secret pour vous.

Mobilier modulaire Cubit

Alban, un grand merci pour tes conseils et ton partage d’expérience. Pour découvrir les aventures d’autres « lofteurs », je vous recommande de lire également ces interviews. Et si vous aussi vous souhaitez faire découvrir votre loft sur Notre Loft, n’hésitez pas à me contacter.

Surface : 150 m² (135 m² loi carrez)
Ville : Fougères
Photos : Alban

73 lofts de rêve à découvrir
Conseils et idées déco à découvrir
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars   Noté : 0,00/5 - 0 votes
Loading...

2 comments

  1. Très belle réalisation aménagée avec goût. J ai moi aussi l endroit mais pas les bras pour avancer aussi vite mon loft. Quelle satisfaction de pouvoir y habiter ! Bravo.

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
© Notre Loft : idées déco et inspirations pour loft
Fermer