Rencontre avec Coralie, Geoffroy et leur usine

Comme vous avez pu le découvrir sur le forum nous avons enfin emménagé dans notre atelier ! Quatre ans après la création de Notre Loft et deux ans après la première visite de notre atelier, c’est un grand bonheur de pouvoir enfin en profiter !
Mais pendant que l’on sirote tranquillement des Mojitos dans notre atelier (en admirant ce qu’il reste à faire) d’autres sont en plein dans la construction de leur rêve. C’est le cas de Coralie et Geoffroy qui transforment actuellement une ancienne teinturerie en loft.

Bonjour Coralie, bonjour Geoffroy où est situé votre loft ?
Notre loft est situé aux alentours de Lille. Il s’agit d’un bâtiment de 8,5 mètres de large par 33 mètres de long. La superficie initiale est de 280,5 m². Nous accédons au futur loft par une porte cochère, une cour de 80 m² nous permettra de garer nos véhicules. Ce bâtiment est parallèle à la rue, entouré de courées de maisons de 1930 et de jardins.

Quelle était la fonction précédente du lieu ? Depuis quand n’est-il plus en activité ?
Le bâtiment a été construit en 1875. Comme beaucoup d’industries du Nord, son domaine d’activité initial fut le textile et plus précisément la teinture de la laine (établissement Lorthiois Leurent). D’après notre acte de vente, il a été vendu en 1963 à une entreprise pour en faire son entrepôt commercial. C’est à cette même date qu’une partie avant du bâtiment a du être détruite.



Usine avec ShedComment et quand avez-vous trouvé votre loft ?
Nous avons trouvé notre futur loft en mars 2010. Nous prospections depuis plusieurs mois sur le net et sommes tombés sur cette annonce peu de temps avant notre départ en vacances. L’agent immobilier ne pouvant nous recevoir pour une visite avant notre départ, nous pensions que le bien serait vendu à notre retour. Heureusement ça n’a pas été le cas, de retour, le bien n’était pas vendu au sens propre du terme, un acheteur potentiel était sur le bien mais attendait ses budgets pour signer le compromis, nous avons sauté sur l’occasion et signé les premiers !

Quel type de surface recherchiez-vous ? Aviez-vous une idée précise de ce que vous recherchiez ?
Nous recherchions de la surface, après avoir vécu plusieurs années à deux dans un 50 m², les mots « place » et « m² à trois chiffres » nous semblaient être une évidence. Nous pensions initialement à une surface habitable de 100 à 150 m². Deux critères étaient fondamentaux : le garage dans le bâtiment pour Monsieur, la terrasse pour Madame.

Pourquoi avez-vous choisi cette usine ?
Nous avons choisi cette usine essentiellement pour son cachet et sa situation sans mitoyenneté. A titre comparatif avec les autres entrepôts visités, la toiture était dans un bon état (coût à ne pas négliger), une cour privative pour y garer 2 voire 3 véhicules, la possibilité de créer un garage de 35m² et une terrasse de 70m² étaient des critères essentiels, le prix était intéressant et les possibilités d’aménagement multiples.

Vivre dans un loft était un rêve pour vous ou êtes vous tombé par hasard sous le charme du lieu ?
L’esprit loft correspondait totalement à notre état d’esprit, à ce que nous aimions : grandes hauteurs, côté industriel, passé d’un site qui a vécu. Après nous n’étions pas obnubilés par le fait de vivre dans un loft, nous regardions aussi pour des maisons de maitre (cachet différent). Lors de la visite de ce bâtiment, nous le trouvions différent, même si l’encombrement du bâtiment ne nous laissait pas une vision globale, nous nous y sentions bien. Lorsque nous sommes rentrés, Geo a directement fait des plans d’aménagement et nous nous sommes dit : « c’est fou, grandiose, mais c’est déjà chez nous ! ».

Recommandé par le blog déco Notre Loft

Dans quel état était l’usine lors des premières visites et de l’achat ?
Lors de nos premières visites, l’usine n’était pas vide, le propriétaire y stockait son matériel et ses matériaux, un garage et un bureau étaient existants, une mezzanine imposante soutenue par des casiers ferraillés occupait sur le fond un quart de la surface, du lierre passait dans les sablières : un vrai mur végétal ! Lors de l’achat le bâtiment restait le même, juste débarrassé du matériel et des matériaux.

Quels problèmes avez-vous rencontrés jusqu’à maintenant ?
Comme beaucoup nous avons eu des problèmes administratifs. Nous n’avons pas été épargné entre la conseillère financière qui a du s’y reprendre à trois reprises pour notre dossier (ok, pas réveillée mais on n’y peut rien nous…) et la mairie qui nous a mal orienté « non, il ne faut pas d’architecte ». Ok, on dépose le permis nous même… Réception 10 jours après d’un courrier en AR de la mairie « le tableau des surfaces est erroné », nous avons du mal le comprendre et mal le remplir. Prise de rendez vous en mairie « oui mais il n’y a pas que ça, il faut que votre permis soit signé d’un architecte, que vous alliez voir les pompiers et l’hygiène » euh, il n’y avait pas marqué ça dans le courrier… Et j’en passe !
Nous avons quand même eut notre permis de construire soulagés mais … avec une PRE à payer (taxe rejet des eaux usées) : deuxième effet Kiss Cool.

Côté travaux, pas de mauvaise surprise jusqu’à présent excepté la dalle existante. Initialement nous souhaitions conserver celle-ci et mettre de la clim et du carrelage 120 x 120. Après avoir tracé et fait nos tranchées d’assainissement, nous nous sommes aperçus que la dalle n’était pas ferraillée ! Réflexion de quelques heures avec coût à revoir : nous avons choisi de retirer cette dalle (170 m² sur 50 cm : 6 bennes à gravats de 12 m3 sur une journée) pour rattraper le sol d’origine : des briques pour y poser du chauffage au sol et couler une dalle en béton quartzé par dessus.

Comment vous y prenez-vous pour réaliser les travaux ?
Mon ami étant maître d’œuvre, le pôle budget a été élaboré avec minutie et prévision d’aléas. Étant limités par le budget, nous savions que la majeure partie des travaux allait être réalisée par nous même. Les taches à faire faire : gros œuvre, dalle et menuiserie alu. Le reste : huile de coude ! Nous réalisons nous même les travaux jusqu’à l’escalier. Des photos et explications sont disponibles sur notre blog . Un grand merci à la famille et aux amis pour leur aide précieuse dans les grosses étapes (démolition, mezzanine, escalier…). Geo, passionné par ce qu’il réalise dans le loft a décidé d’en faire son métier : il monte sa boite avec un associé dans le tout corps d’état pour octobre 2011.

Combien de temps vont durer les travaux ?
Récapitulatif des dates :

  • Signature du compromis en mars 2010
  • Acte notarié / vente en novembre 2011
  • début des travaux mi novembre 2011 avec la démolition
  • Au départ nous nous donnions 8 mois pour y vivre, sans avoir terminé l’étage : le bureau nous
    servirait de chambre en attendant.

Avec du recul et à cause des modifications, notre but est d’y être pour noël (emménagement fin novembre avec même conditions).
Ce qu’il faut prendre en considération pour le décalage de la date : le retrait total de la dalle qui nous a prit du temps avec derrière la pose du chauffage au sol et le coulage de la dalle en béton quartzé ainsi que la fabrication du coffrage et le coulage fait par nous même du plan de travail et de l’escalier en béton.

Quelle est la surface et la hauteur sous plafond du loft ?
Nous allons avoir trois hauteurs différentes pour le bas : 2,20 m pour l’entrée, 2,45 m pour le reste de la partie basse (cuisine, salle de bain, toilettes, cellier, laverie) et 5,60 m sous faitière pour la partie toute hauteur (salon, salle à manger, coté table cuisine). Pour le bas nous sommes à une surface de 170 m2 sans le garage ni la terrasse. Pour le haut nous avons 100 m au sol ne tenant pas compte de la loi carrez car fort mansardé.

Mobilier modulaire Cubit

Quel esprit souhaitez-vous donner à votre loft ?
Nous souhaitons garder l’esprit loft et industriel au maximum. Nous garderons le fer IPN et les poteaux en fonte apparents jusque sur la terrasse ainsi que la forme de la toiture en shed. Le béton est une matière qui prédomine (escalier, plan de travail et dalle en béton quartzé). Nous marierons cette matière à l’acier avec une entourage acier de la future cheminée, des casiers de vestiaires, les poteaux… Pour les couleurs nous resterons dans le neutre avec un camaïeu de gris et blanc.


Merci à Coralie et Geoffroy pour avoir partagé avec nous leur aventure. Vous pouvez suivre leurs travaux sur http://loft-co-et-geo.centerblog.net ou sur le Forum Notre Loft.

73 lofts de rêve à découvrir
Conseils et idées déco à découvrir

Mobilier modulaire Cubit
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars   Noté : 0,00/5 - 0 votes
Loading...

1 comment

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
© Notre Loft : idées déco et inspirations pour loft
Fermer